Vie communale | Environnement et Citoyenneté | Incivilités
A | A

Incivilités

Un bien triste constat...

Mis à jour le 07/10/2016 (Réf. 3714)
Nuisances sonores
Depuis plusieurs mois et plus particulièrement durant l'été, les malafertois se sont plaints, en grand nombre, des nuisances sonores liées au balai incessant des scooters et autres véhicules à deux roues circulant de jour comme de nuit (tard, le soir).
Des tentatives de dialogues entre ces conducteurs et certains habitants se sont soldées par un échec et ont donné lieu, dans certains cas, à des "représailles" de la part des conducteurs…

Insalubrités
Le préau de la salle de réunion est régulièrement occupé par des groupes de jeunes. Cette salle étant réservée aux associations, nous rappelons que la municipalité tolère la présence de ces jeunes à conditions que certaines règles soient respectées (cf. chapitre "Salle de réunion" ci-dessous).
Or, les agents communaux y retrouvent régulièrement des déchets de toutes sortes (mégots, bouteilles, canettes, emballages…). Une poubelle et un cendrier avaient été mis à disposition de ce lieu. Malheureusement, une nuit, ils ont disparu !

Infractions au Code de la route
La limitation de vitesse est fixée à 50 km/h dans le bourg du village ainsi que sur toutes les routes accédant au village à partir du panneau signalant Malafretaz. Cette limitation n'est pas respectée.
Le carrefour à proximité du quartier du Costal est un rond point. Il a été constaté que des véhicules ne respectent pas le sens de circulation à cet endroit.
La voie entre la salle d'animation et l'école est interdite à la circulation, essentiellement pour des raisons de sécurité évidentes. De nombreux deux roues motorisés empruntent ce passage malgré la signalisation en place.
Ces infractions ont été signalées à la gendarmerie.

Dégradation de l'espace public
Le mobilier urbain (parking à vélo à proximité de l'école) a été dégradé (des individus ont tenté de le dévisser).
Les bancs à proximité des toilettes publiques et à proximité du terrain de boules sont régulièrement déplacés pour être entreposés sous la salle de réunion. Le déplacement du mobilier urbain est strictement interdit sans l'autorisation de la Mairie.
Les espaces verts (pelouse…) sont strictement interdits à la circulation (sauf cas exceptionnel lié à l'organisation d'une manifestation). Nous constatons avec regret que des traces de roues détériorent régulièrement ces aménagements.
Les places publiques (place de la mairie, terrain de foot, place de l'église…) sont régulièrement dénaturés par des dérapages de véhicules. Là encore, le code de la route interdit ce genre d'agissement sur l'espace public.

Véhicules suspects
La place de l'église semble être un lieu de rencontres nocturnes… En effet, des véhicules sont régulièrement vus en présence d'individus à pied. Le stationnement sur cette place n'est pas interdit mais le signalement des véhicules concernés et les horaires de stationnement on été communiqués à la gendarmerie.

Ces conduites irrespectueuses sont intolérables et nous sommes en train de prendre les mesures nécessaires pour faire stopper ces agissements.
La gendarmerie a été saisie et des plaintes ont été déposées par la Mairie. Des contrôles routiers et des rondes vont être multipliés.
Le référent sûreté du département (en lien direct avec le Procureur de la république) va être saisi.
Le Maire est officier de Police dans sa commune. Aussi, il est en droit de verbaliser tout individu en infraction. Cette mesure exceptionnelle est rarement utilisée. mais, si les agissements irrespectueux de ces derniers mois perdurent, le Maire n'hésitera pas à la mettre en application.
Toutes les infractions citées ci-dessus sont régies par des textes de Loi. Elles sont toutes soumises à des amendes non négligeables.
De plus, quand un individu mineur sera pris sur le fait, en train de commettre une infraction, un courrier sera systématiquement envoyé à ses parents qui seront ainsi prévenus qu'une procédure de verbalisation risque d'être mise en place.

Salle de réunion, des règles à respecter
Le préau de la salle de réunion est régulièrement occupé par des groupes de jeunes. Cette salle étant réservée aux associations, nous rappelons que la municipalité tolère la présence de ces jeunes à conditions que certaines règles soient respectées :
- le préau n'est pas un garage à moto. Seuls les vélos peuvent être abrités à l'emplacement prévu à cet effet.
- écouter de la musique ou discuter n'est pas interdit à condition que cela ne gêne pas le bon déroulement des réunions organisées à l'intérieur de la salle ou plus généralement, le voisinage.
- le préau est régulièrement nettoyé par les agents communaux. Il est donc demandé de respecter le lieu en ne déposant pas de déchets (canettes vides, bouteilles, emballages, mégots de cigarettes…)
- Nous rappelons également qu'il est formellement interdit par la loi, d'uriner sur la voie publique (la salle de réunion n'échappe pas à cette règle).

Le club des jeunes
Ce bâtiment communal, mis à disposition des jeunes durant plusieurs mois n'a pas échappé aux incivilités.
Le lieu a trop souvent été dégradé (mobilier détérioré alors qu'il a été offert par des habitants).
Le club est très rarement nettoyé après une soirée entre jeunes (déchets retrouvés au sol, nourriture gaspillée, consommation d'alcool alors que le règlement l'interdit…)
Le local est contrôlé régulièrement par la Mairie. Et trop souvent, des fenêtres restent ouvertes alors que le chauffage fonctionne à plein régime, la porte d'entrée n'est pas fermée à clé alors que le local n'abrite plus les occupants de la veille…
Des scooters ont même été retrouvés, stationnés à l'intérieur du local.

Pour ces raisons, le local est fermé depuis le début de l'été. Des travaux sont en cours pour le réhabiliter et un système de badges a été mis en place pour contrôler nominativement les allers et venues des futurs occupants. Les différentes rencontres avec les jeunes depuis le début de l'année 2016 n'ont pas amélioré la situation et les problèmes persistent. Constatant avec regret qu'aucun effort et qu'aucun respect n'émane des jeunes, la municipalité a décidé de réserver le club à une population moins âgée sous la responsabilité de leurs parents qui devront signer une charte de bonne conduite et qui devront être garant du respect des lieux par leurs enfants.
Les anciens occupants du club ne seront donc plus acceptés tant que leur attitude persistera et des contrôles réguliers seront effectués par des adultes afin de garantir la sécurité des plus jeunes.